La fin de 3 années de combats inutiles...

Publié le par Yohan DRIAN

logo prgTrois années au sein des JRG qui prennent fin ce 8 Septembre... Trois années d'adhésion au sein d'un PRG très critique sur la situation particulière d'alliances jugées contre nature en Lorraine... Trois années où l'on m'a mis malgré moi dans une situation intenable politiquement, que j'ai découvert au fil du temps... Viens le temps du bilan. Aujourd'hui je sors du silence que je m'étais imposé par solidarité envers mon parti pour garder comme privé les combats internes... J'ai été l'homme du parti, on m'a utilisé à mon insu, manipulé, menti, bref on a insulté le militant que je suis, un manque de respect que je n'accepte plus !

 

Avant mon adhésion

Mon adhésion au PRG s'est faite après 9 mois de tentative infructueuses de rencontrer des responsables locaux pour mieux connaître le parti et son action locale. Envoyant mon bulletin d'adhésion au siège à Paris, de fait de cette absence totale de liens locaux... les mêmes responsables départementaux et Régionaux m'accuseront ensuite, je cite Réné Leucart, Président de la fédération de lorraine dans son courrier du 24 Mai 2010 " je m'étonne de ne vous avoir jamais rencontré. La moindre des choses aurait été que vous vous présentiez "... 9 mois de tentative de rencontre où l'on ne me répond pas et l'on se permet de me répondre ça ! Faut pas prendre les gens pour des cons !

 

De mes responsabilités aux JRG

Mais s'il n'y avait que cela... Mon arrivée au JRG Lorraine est toute aussi étrange... Benoit Honig (recensé à l'époque comme responsable Régional selon le site JRG), ne répondra jamais à mon mail via Facebook... Pis encore je suis convoqué au Conseil national qui se réunira à Tarbes le 27 Avril 2010 où l'on me nomme délégué régional par intérim jusqu'à la Présidentielle JRG en Septembre, nomination confirmée par absence de candidature... et c'est là que j'apprends que mon prédécesseur avait été exclu des JRG pour alliances avec le PRV sous les couleurs UMP en Moselle (selon le Bureau national), ce dernier me confirmera par téléphone ne pas m'avoir répondu car il n'étais plus en charge de la délégation Régionale (logique en somme). Mais c'est là que tout fout le camp car Réné Leucart, toujours dans le même courrier, intervient sur cette échange avec Benoit en ces termes :"il ressort de cette discussion, que vous seriez Président des JRG Lorraine. Il ne vous aura, bien entendu, pas échappé que l'équipe des Jeunes radicaux de Gauche de Lorraine existe déjà avec à sa tête une responsable secondée par deux suppléants." en ajoutant plus loin que au vu que je n'ai à "me draper de responsabilités qui ne peut résulter que d'une auto-proclamation" en rappelant l'article 16.5 qui stipule que le délégué Régional est élu localement, et que "n'ayant pas cette responsabilité, je ne vois pas à quel titre la rencontre aurait pu avoir lieu". Or cette équipe est inconnue du Bureau National des JRG, n'a jamais été déclarée en bon et due forme, ne respecte pas les statuts qui impose un seul suppléant, et a été élu par le PRG sans jamais en référer aux JRG. D'ailleurs le Bureau National des JRG écrira un courrier de réponse à M. Leucart et justifiera ma nomination en parfait respect des statuts en ces termes " Pour poursuivre sur l'article 16.5 de nos statuts, tout d'abord, nous vous rappelons que c'est l'échelon national JRG, non pas le PRG, qui dispose du monopole d'organisation et de contrôle des élections et/ou nomination des responsables JRG. Qu'ensuite, il est de l'obligation des fédérations PRG départementales et/ou régionales de signaler,par tout moyen officiel, la présence de JRG au Bureau National JRG, qui compare cette liste avec celle gérée par la siège national, obligation justifiée depuis l'automaticité statutaire de la qualité de JRG pour les membres du PRG de moins de 30 ans révolus. Quand bien même le passage statutaire que vous citez implique une obligation géographique de l'origine des votants JRG, il ne précise aucunement la qualité de ceux-ci, ni les modalités pratiques de vote. Enfin, toute élection au sein des JRG est encadrée par l'échelon supérieur JRG, ainsi une élection JRG départementale est encadrée par le Délégué Régional, une élection JRG Régionale, ce qui est le cas d'espèce, est encadrée par le Bureau National JRG. En outre, un procès verbale est toujours établi pour faire foi. "... En résumé l'équipe JRG de la fédération PRG Lorraine a été montée après l'exclusion de Benoît Honig et avait pour but de créer une contre fédération rattaché au PRG et non aux JRG ! Bref en me nommant à cette responsabilité j'ai été utilisé à mon insu comme élément autonome s'opposant de fait à une fédération Lorraine comme Meurthe et Mosellane du PRG. Je ne l'ai découvert que grâce au courrier de M. Leucart et en cela je ne peux que le remercier.

 

Arrivée aux primaires citoyennes

Et venu ensuite le temps des " Primaires Citoyennes " où l'on m'a demandé de faire le lien entre le PRG et le PS (en remplacement d'une hypothétique absence de la fédération 54 du PRG) et au pire en tant que délégué JRG, car ces primaires étaient organisées par le PS, le PRG, le MJS et les JRG... ce qui de fait me donnais la responsabilité de représenter les JRG lors des débats locaux. Pour ce qui est du remplacement du fédéral PRG (pourtant validé lors du CN extraordinaire qui s'est réuni à Seignosses durant l'Université d'été 2011, par la propre prise de parole de Jean Michel Baylet, après mon questionnement sur le sujet), aucun document ne sera jamais fourni par le PRG au PS 54... Pis encore, je ne siégerai jamais non plus en tant que représentant JRG, car aucun document ne sera également jamais fourni... Le PS me répondais qu'il n'avais jamais reçu mon inscription (et je les crois parfaitement), et quand je demande copie du mail envoyé, on ne me le fournira jamais ! Alors qui croire... mon choix est fais, sur ce coup c'est le PS !

 

Viens le temps du renouvellement du bureau fédéral

On en viens à ce qui a déclenché mon ras-le-bol... Trop c'est trop ! En Janvier 2012, je découvre dans le Bulletin Radical N°565 (revue du parti) due la fédération 54 du PRG s'est réuni et que toute l'équipe a été renouvelée pour 3 ans... Premièrement je n'ai pas été prévenu, ni invité et de fait je n'ai pas exprimé le vote auquel j'ai droit en tant qu'adhèrent. Ensuite c'est la première fois en 3 ans que le Bulletin Radical fait état de ce qui se passe en Lorraine (deux autres articles ont été publiés depuis). Finalement je demande la saisie de la commission des conflits par mail et par plusieurs appels au siège du parti, je renouvelle la demande avec signatures et appuis du conseil National JRG... mais on prétend en face n'avoir jamais rien reçu. Pis encore M. Mergaux, Président fédéral 54 refuse d'encaisser ma réadhésion 2012 (ce qui fait que je ne suis rattaché à aucune fédération pour l'heure...), mais là par contre on retrouve très vite mon chèque et bulletin d'adhésion... Quand on sait que se sont les mêmes personnes qui siègent à la commission des conflits, on ne peut que s'étonner de la rapidité d'action dans une action et la surdité aveugle dans l'autre ! Bref le PRG fait la sourde oreille... il fait semblant de rejeter les alliances locales avec le Parti Radicale Valoisien, mais les soutient en feignant de n'engager aucunes actions contre les fédérations de Lorraine... Par contre certaines fédérations ont été liquidées pour moins que ça !

 

Avenir au PRG ?

Si aujourd'hui je parle enfin, c'est parce que tout ceci a été bien trop loin... On m'exclura sans doute pour avoir rendu public tous les désaccords, les faux semblant et les hypocrisies internes à ce parti, mais qu'est-ce que cela peut bien me faire à présent ? J'ai tenu bon, contre vent et marées, malgré l'injure qui m'étais prétendue faite d'être devenu de droite après mon entrée au PRG suite à mon départ du PS, mais certains responsables politiques auront jugé mon action sur trois ans sur une ligne bien à gauche en comparaison de certains responsables locaux... Et puis après tout, même si certains soutiens extérieurs m'ont fait du bien, je n'ai que faire du jugement d'autrui, j'avance en restant fidèle à mes idées. Une chose est sûre... Avec cette tribune et ses révélations, je saurai très vite où son mes véritables amis au PRG... Car même si je garde de mon passage des JRG au PRG une amertume certaine, j'ai rencontré dans ce parti des gens formidables qui sont devenus de véritables amis... L'avenir nous dira vite si j'ai effectivement bien analysé notre relation.

Publié dans Electron Libre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article