Une manifestation indigne et choquante

Publié le par Yohan DRIAN

images.jpgBonjour à toutes et tous, pour cette nouvelle année, je vais traiter ce sujet des manifestations scandaleuses de ce week end en Israël. On le dit sans doute peu, vu la multiplicité des attaques entre l'Israël Juive et la bade de Gaza musulmane, au nom de convictions religieuses, mais l'état d'Israël repose sur un principe laic... Bien loin du notre il est vrai, mais il est important de le rapeller.

Une provocation contre la laïcité

A Jérusalem, une manifestation de plusieurs centaines de juifs ultra-orthodoxes, où figuraient des enfants en tenue rayée de déporté arborant l'étoile jaune imposée par les nazis, a provoqué la consternation en Israël. "Nazis ! Nazis", ont scandé les militants religieux à l'adresse des policiers qui surveillaient samedi soir le rassemblement.
Cette manifestation se voulait comme une opposition des juifs ultra-orthodoxes qui s'en prennet clairemnt à la défense d'un état d'Israël laïc. Ces intégristes qui refusent notamement que les femmes se mêlent aux transports en commun sont en conflit direct avec le gouvernement.

Face il est vrai que des quartiers entiers où les ultra-orthodoxes s'en prennent aux femmes et aux jeunes filles en les insultant, en les intimidant, en les bousculant dans les transports en commun, en les poussant vers le trottoir d'en face pour ne pas les croiser... le gouvernement a mené une campagne ferme contre ce qui est une minorité (selon eux) et qui est bien visible.

 

Une insulte inacceptable

Avner Shalev, président du mémorial de l'Holocauste de Yad Vashem, a déclaré que l'attitude des manifestants était une "insulte inacceptable" lancée aux victimes et aux survivants des camps nazis.

Mardi dernier, plusieurs milliers de personnes avaient manifesté à Beit Shemesh, à trente kilomètres de Jérusalem, pour dénoncer les ultra-orthodoxes qui cherchent à imposer leurs codes religieux dans cette ville. Les tensions ont été ravivées lorsque la télévision a diffusé le témoignage d'une fillette de huit ans se plaignant d'avoir été insultée sur le chemin de l'école par des juifs ultra-orthodoxes qui lui reprochaient une tenue "indécente". Le président israélien Shimon Peres a dénoncé les agissements d'une "petite minorité" et le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis de sévir contre tous ceux qui s'en prendraient aux femmes.

Une honte...

C'est une honte d'utiliser ainsi un tel drame de l'histoire pour faire peur et tenter d'asseoir un pouvoir politique posé sur un conservatisme religieux qui prône l'apartheid ! Un vrai scandal. Le plus grave est l'utilisation d'enfants que l'on endoctrine à des fins politico-religieuses.

Publié dans Affaires Etrangères

Commenter cet article