La goutte d'eau qui fait déborder le vase internet

Publié le par Yohan DRIAN

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSD55WPfF9Nv_eAJlpd0ktlfjajBVIAA76ZaPVsHmdqCjH3b1md1ABonjour à toutes et tous, aujourd'hui je prend la plume pour dénoncer l'amoncellement de loi visant à supprimer les libertés numérique au profit des seuls producteurs de cinéma et maisons de disques, car soyons clair, les lois anti-piratages, lois anti-copies, lois de copyright, loi hadopi et désormais ACTA (à échelle internationale), n'offre aucun bénéfice aux artistes ! Au nom de cette prétendue défense des droits d'auteurs on vote des lois limitant notre débit internet, permettant le blocage et la mise sous surveillance de nos modems (avec obligation de payer l'abonnement, même si internet nous est coupé), bref, un compilation de loi nous mettant sous surveillance permanente en toute violation de nos vies privées.

Le dernier né législatif, ACTA (Accord Commercial Anti Contrefaçon), est un accord qui menace la liberté d’internet qui vise officiellement à protéger la propriété intellectuelle au niveau international. Mais le terme de « propriété intellectuelle » est volontairement flou. Il peut désigner des marques, idées ou informations. Résultat, il suffira d’échanger une information copyrighté pour voir son accès internet supprimé et écoper de poursuites judiciaires.

Cette fois s'en est trop, car qui peux jouer les vierges effarouchées en disant "moi la copie illégale, jamais fait !", personne ! Il suffit d'un simple prêt de CD lu sur un lecteur média sur ordinateur pour avoir une copie sur disque dur. Alors soyons sérieux 5 minutes, oui il nous arrive à toutes et tous de copier un élément copyrighté... Un simple gosse copiant une citation sur internet pour l'inclure dans son devoir est dans l'illégalité, c'est cela ACTA !

ACTA va renforcer la surveillance. Les fournisseurs d’accès à internet devront vérifier toutes les données envoyées et reçues sur votre ordinateur. Il suffira de citer un article de presse dans un email ou d’envoyer un extrait de musique pour être pris la main dans le sac. Les informations seront alors envoyées à leur auteur et vous pourrez écoper à leur demande d’une amende ou d’une peine de prison.

Avec une telle loi, c'est la démocratie qui est bafouée et ce sont des accords liberticides pour internet qui pourraient nous être imposés par des personnes non élues. Cette censure pourrait de plus permettre de supprimer des informations gênantes comme c’est déjà le cas dans certains pays où l’on bloque l’accès à certains contenus, mots clés ou sites internet.

Je ne suis pas un défenseur du téléchargement illégal, et tous le monde me connais suffisamment pour savoir que je suis un gros consommateur de produits à propriétés intellectuelles et on compte chez moi les CD, DVD, Blu-ray, jeux vidéos, livres, BD et mangas par centaines... mais oui je l'affirme, il m'arrive comme tout à chacun de copier un fichier, de télécharger, pour découvrir, et si cela me plais, j'achète !

Mais je n'accepte pas et n'accepterai jamais que l'on mette internet sous surveillance pour permettre à des producteurs et distributeurs milliardaires en terme monétaire comme par la possession de produits protégés, de bafouer la démocratie en faisant du lobbying à leur seul profit, en contrepartie de loi liberticides, votées anti-démocratiquement.

C'est pourquoi je participerai aux manifestations de ce samedi 11 Février.

Voici le lien vers les 40 villes où auront lieu les manifestation,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article