La course au Front National

Publié le par Yohan DRIAN

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/f/f2/Marine_Le_Pen_-_cropped.jpg/180px-Marine_Le_Pen_-_cropped.jpgL'entre deux tour est lancé et avec une Marine Le Pen à 18,01 % la drague des électeurs de cette dernière est intense... A droite, certes, car Nicolas Sarkozy a gagné en 2007 largement en ayant siphonné les voix de cet électorat et a mené pendant 5 ans une politique très à droite pour essayer de maintenir ces électeurs de son coté (sans succès aucun au vu des résultats du premier tour)...

Mais aussi à gauche, cette gauche qui avec François Hollande en tête n'a eu de cesse de dénoncé cette tentative de récupération par le Président-candidat, cette gauche qui a dénoncé la politique droitière de Nicolas Sarkozy, cette gauche qui a dénoncée le débat sur l'identité Nationale, la loi sur la burka où encore les polémiques sur la viande halal... oui, eux aussi draguent désormais les électeurs de Marine Le Pen...

Une honte !


Je ne dis certainement pas que les voix des électeurs qui se sont exprimées en faveur du Front National sont a rejeter en masse car vu qu'elle a obtenu ces 500 signatures, elle a obtenu le droit de mener campagne et donc de recevoir le suffrage des électeurs, et en ce point la démocratie est parfaitement respectée... Mais arrêtons de nous voiler la face (surtout quand il s'agit des anti-voiles du FN), le vote Marine n'est plus, comme il l'a été à l'époque de son père, un vote de contestation, il est majoritairement un vote d'adhésion... en grande majorité... et aller chercher ses électeurs, qui n'en doutons pas, s'abstiendront massivement et se mobiliseront avec plus de force encore aux législatives pour obtenir leurs premiers députés (une victoire historique inévitable et une première sous cette V° République), c'est droitiser son discours par obligation et légitimer les thèse racistes, fascistes et donc incompatibles avec notre République que porte ce parti qui grâce au Président sortant a réussi à se dédiaboliser plus vite que sous n'importe quel autre président.


Se battre pour ramener la minorité de cet électorat qui a exprimé un vote de contestation est certes salutaire, pour l'avenir des valeurs humanistes et laïques de notre pays, pour l'avenir même de notre démocratie, mais ce ne sont pas ces voix qui ferons basculées l'élection présidentielle, mais celle de François Bayrou qui avec ses 9,13%, garde avec sa force centriste les clés du second tour car son électorat lui, ne s'abstiendra pas... Mais cette course aux voix du FN l'y emmènera sans aucun doute.


Le véritable électeur FN (qui ne s'abstiendra pas au second tour) qui pour son ensemble haïs les immigrés votera quoi qu'il arrive et en grande majorité pour le Président sortant, car ces derniers ne voterons jamais pour François Hollande qui propose entre autre (et ce qui est une horreur ultime selon eux) la régularisation des sans-papiers au cas par cas et le vote des étrangers aux éléections locales, et même si 20% de ces électeurs selon les premiers sondages voteraient pour le PS, il n'en reste pas moins que 80% restent acquis à l'UMP sans rien faire !


Cette évidence rend donc d'autant plus détestable cette lutte acharnée pour racoler les voix du FN pour le second tour !

Commenter cet article