Hollande veut revenir sur la gratuité dans les lycées français de l'étranger

Publié le par Yohan DRIAN

http://www.france-amerique.com/articles/images/2009/09/3694-4555.main.jpgFrançois Hollande a annoncé lundi sur Europe 1 qu'il reverrait, s'il était élu, la gratuité de la scolarité dans les lycées français de l'étranger, en mettant en place "un mécanisme de bourses"

Se cachant derrière l'argument selon lequel le système actuel, avec "la gratuité des inscriptions sans conditions de ressources", qui bénéficierait selon lui aux exilés fiscaux "qui ne paient pas d'impôts en France et en plus bénéficient de la gratuité des cours", il remet en cause un principe fondamental de notre République... la gratuité de la scolarité !

Mais allons jusqu'au bout de sa logique... puisqu'il s'agît là encore de s'en prendre aux plus riches... Les plus grandes fortunes françaises qui bénéficient de tant de cadeau fiscaux, qu'en pourcentage (et ce quelque soit le gouvernement en place - gauche et droite confondu) paient très peu d'impôts, ne voient-elles pas leurs enfants bénéficier de la gratuité de la scolarité en France ? Alors pourquoi parce que un Français résidant à l'étranger et scolarisant ses enfants dans un établissement français n'aurait-il pas les mêmes droits ? Au titre de quoi ? Le français résidant à l'étranger ne serait-il plus français ? A en croire les socialistes la réponse est oui !

Pour simplement lutter contre les excès de certains (en réalité une minorité) on pointe du doigt en permanence les centaines de milliers de français qui par volonté, par désir ou obligation professionnelle ce sont installés à l'étranger. Ils restent français vu qu'ils participent à la présidentielle et auront même des députés les représentant à partir des prochaines législatives.

En France comme à l'étranger la protection sociale doit être la même !

C'est trop facile de taper sur une partie de la population dont l'ensemble ignore tout et se moque éperduement, mais pour quelqu'un qui dénonce les actes de division des français émanant du présidentr sortant, il fait pas mieux !

Je doute qu'il aurait le courage de porter la même mesure en France Métropolitaine en affirmant vouloir supprimer la gratuité de la scolarité pour les plus grandes fortunes.

Commenter cet article

Aurèle 21/06/2012 16:15


Bonjour, je tombe sur votre texte un peu par hasard après des recherches sur la francophonie. je comprends votre réaction que j'ai eu pendant une demie-seconde, mais si on réfléchit un peu, le
gratuité des lycées français quelque soient les ressources est, sous couvert de générosité, d'une profonde injustice. le remplacer par un système de bourse est au contraire la solution.
Mettez-vous simplement à la place de français, qui par ex. comme moi vivent à 9 heures de route du lycée français le plus proche, et ça n'est pas rare quand on habite de vastes pays ou bien des
pays sans lycées français, les cadres sup qui généralement habitent dans les grandes villes auraient-ils plus de droit que moi ?


Le quinquennat Sarkozy, je l'espère vite oublié, est rempli malheureusement de ces phrases et décisions creuses et mal préparées.


Cordialement


Aurèle